Notre « nouvelle normalité » et un monde de webinaires : capter la voix étudiante pendant COVID-19

Écrit par John Atherton, directeur général, Europe et Afrique, Explorance.

Depuis le confinement, une énorme partie de notre « nouvelle normalité » consiste à prendre part à de nombreuses conférences sur l’enseignement supérieur ayant été transférées en ligne, en plus de concevoir et de livrer notre propre série de webinaires. Je pense notamment à notre dernière discussion d’experts intitulée « How can we capture the student voice in a time of coronavirus? » et qui aura lieu le 13 mai (12 à 13 h BST).

Au cours des 10 derniers jours seulement, nous avons assisté à la conférence Advance HE Surveys, et à la présentation de la Dr Elena Zaitseva, une cliente de Blue à l’Université John Moores à Liverpool intitulée « Are we asking the right questions? Creating student-led question bank for module evaluation »; et nous avons commandité le webinaire du Quality Strategy Network sur l’élaboration d’une réponse réglementaire académique à la pandémie, en plus d’y présenter. Je donne ici mes cinq meilleurs conseils sur l’exécution des évaluations de module pendant la COVID-19.

Il s’avère extrêmement bénéfique de participer à ces séances – en plus de partager nos connaissances et notre expérience, cela nous aide à comprendre les défis auxquels sont confrontées les universités « sur le terrain » en ce moment. Par exemple, lors de la conférence Advance HE Surveys, nous avons entendu les perspectives de l’Université métropolitaine de Cardiff, de l’Université de Sheffield Hallam, de l’Université de Chester, de l’Université de Londres-Est et de l’Université de Liverpool, ainsi que du Centre d’enseignement supérieur en Allemagne et de l’Université de technologie du Queensland.

Des questions ont été posées et des discussions ont eu lieu concernant les approches pour entreprendre les évaluations de module pendant la COVID-19 ainsi que l’avenir de la rétroaction étudiante, en plus de l’importance de capter la rétroaction en « temps réel » et d’agir plus rapidement pour boucler la boucle. Comme il semble probable que les campus universitaires augmenteront l’enseignement en ligne, ou potentiellement l’apprentissage mixte, à partir de septembre, les délégués ont jugé que la collecte et la réponse aux commentaires des étudiants sont plus importantes que jamais. Tous ont convenu qu’il était important de continuer à mener des sondages en ce moment afin d’aider les étudiants à se sentir connectés, mais aussi qu’il était important d’expliquer « pourquoi » les étudiants sont invités à faire part de leurs commentaires.

Il y a eu une discussion sur l’importance de s’assurer que les universitaires sont pleinement soutenus lorsqu’ils mènent des évaluations de module ainsi que sur la nécessité de créer un environnement dans lequel les individus n’ont pas peur des implications des mauvais scores. Ce sujet a également été couvert dans un article récent du Times Higher Education. Bien qu’à mon avis, cet article était assez équilibré en termes de « pour et contre », il met en évidence un certain nombre de limites concernant les principes de l’évaluation des étudiants – dont beaucoup deviennent presque des stéréotypes pour ne pas le faire et ne reflètent pas nécessairement comment des fournisseurs comme Explorance s’attaquent à ces problèmes.

Cependant, avec le National Student Survey (NSS) solidement intégré comprenant des questions sur la « voix des étudiants », le captage et la réponse efficaces aux commentaires des étudiants ont pris un tout nouveau sens pour les établissements britanniques, avec d’autres directives politiques forçant la main des universités en Europe et en Afrique. Il ne s’agit pas vraiment de savoir si les universités devraient ou non entreprendre des sondages d’évaluation des modules, c’est en fait un « must », mais il s’agit plutôt de trouver la meilleure approche possible qui fonctionne pour les établissements individuels et leur population étudiante. Et cela n’a jamais été aussi important que pendant cette période difficile.

Cela nous a incités à élaborer notre propre webinaire : « How can we capture the student voice in a time of coronavirus? » Les temps sans précédent que nous vivons tous en raison de la COVID-19 présente d’énormes défis pour le secteur de l’enseignement supérieur dans le monde entier. Le virage fondamental vers l’enseignement en ligne soulève de sérieuses questions sur la manière dont la voix des étudiants peut être captée efficacement (et pas uniquement pour l’évaluation des modules), notamment en ce qui a trait à la dépendance du secteur aux approches traditionnelles. Nous avons donc réuni un panel d’experts pour permettre à toute personne intéressée par la voix des étudiants, leur satisfaction ainsi que leur implication, d’entendre les meilleurs professionnels de l’enseignement supérieur qui essaient de surmonter ce défi.

Nous sommes ravis d’avoir réussi à réunir sur notre panel d’experts le professeur Guy Daly, vice-chancelier adjoint (Éducation et étudiants) à l’Université de Coventry, la professeure Jackie Labbe, pro vice-chancelière (Enseignement) à l’Université De Montfort, et Brian Green, directeur adjoint (Apprentissage et enseignement) à l’Université de Strathclyde. Le webinaire est essentiel pour toute personne travaillant dans l’enseignement et l’apprentissage, l’expérience étudiante ou la réussite des étudiants. Au moment d’écrire ces lignes, il compte déjà plus de 200 inscriptions.

Pendant notre séance d’une heure, nous aborderons les points suivants :

Assurance qualité

Veiller à ce que l’enseignement en ligne apporte de la valeur et fournir la preuve que les étudiants reçoivent une éducation satisfaisante, cela en vue de fournir de l’information le plus rapidement possible si ce n’est pas le cas.

Rétention des étudiants

Veiller à ce que la voix des étudiants continue d’être captée et qu’on y réponde, afin que les étudiants existants ne quittent pas le système (minimisant essentiellement le risque que ceux-ci ne reprennent pas leurs études en raison d’un manque de satisfaction)

Recrutement des étudiants

Veiller à ce que les étudiants soient généralement satisfaits de la réponse de leur établissement pendant cette période difficile, et en particulier que leurs préoccupations concernant les modules et les cours soient écoutées; et contrer la menace des publications critiques ou des commentaires négatifs sur des forums en ligne influents par les étudiants, ce qui pourrait entraver le recrutement de futurs étudiants.

Temps et capacité

Veiller à ce qu’une technologie éprouvée soit en place pour capter la voix des étudiants, permettant ainsi aux équipes universitaires et professionnelles de se concentrer sur les priorités essentielles (et notamment de se familiariser avec l’enseignement en ligne).

Planification à plus long terme

Veiller à ce que la planification d’urgence autour de la rétroaction des évaluations de module soit en place pour l’avenir, travailler avec les établissements pour les aider à comprendre quelles mesures doivent être prises avant la prochaine pandémie/crise.

 

Le webinaire peut maintenant être visionné ici.

 

John Atherton est directeur général – Europe et Afrique chez Explorance


BlueCOVID-19Enseignement supérieurÉvaluation de coursL'analyses de parcours étudiantWebinaire

Vous voulez en découvrir davantage sur Blue?

Restez connecté grâce aux nouvelles et aux aperçus
à propos d'Explorance et de l'industrie de l'évaluation de l'apprentissage