Blogue

Rencontrez les auteurs de Learning Analytics : Cristina Hall

Écrit par Explorance.

Cet article Rencontrez les auteurs est le dernier d’une série de trois, dont chacun présentera un auteur du livre Learning Analytics: Using talent data to improve business outcomes.

Je suis une vraie nerd. Mes amis aiment me taquiner que peu importe le sujet de conservation, il y a de bonnes chances que je mette mon grain de sel avec un fait ou un exemple venant d’une étude ou d’un article que j’ai lu récemment. Mon magazine préféré de voyage en avion n’est pas People, mais Smithsonian ou The Economist. J’aime examiner les faits sous différents angles et comprendre le « et alors? » –  parce que c’est ce qui compte vraiment, n’est-ce pas?

  1. Quels livres sont sur ta table de chevet?

    Je suis en train de lire The Organized Mind de Daniel Levitin et je prévois commencer The Righteous Mind de Johnathan Haidt. Je suis fascinée par le fonctionnement du cerveau humain, l’origine de nos perspectives et le pouvoir de la mentalité et de l’exposition qui façonnent nos vies.

  2. Quels bons livres as-tu lus récemment?

    Collapse de Jared Diamond, il y a plusieurs années. L’Île de Pâques figure désormais sur ma liste de voyage. Plus récemment, j’ai vraiment apprécié Judgement of Paris de Geroge M Taber, sur la célèbre dégustation de vins qui a mis les vins de Californie sur la scène mondiale.

  3. Quels genres aimes-tu particulièrement? Et lesquels évites-tu?

    Je lis presque exclusivement de la non-fiction. J’apprécie les livres d’histoire, de psychologie et d’anthropologie, qui expliquent comment nos esprits fonctionnent, comment les gens travaillent ensemble efficacement (ou pas), ou qui me donnent de nouvelles informations intéressantes. Quand je lis de la fiction, ça me touche vraiment, ainsi que ma vision du monde, donc j’évite l’horreur, les thrillers ou tout ce qui est trop intense (la réalité l’est déjà assez!).

  4. Décris-nous ton expérience de lecture idéale?

    Recroquevillée sur le divan avec une couverture chaude, sans demandes extérieures, possiblement avec un verre de pinot noir (selon le temps de la journée).

  5. Quel est ton livre préféré dont personne n’a entendu parler?

    Motel of the Mysteries de David Macaulay. C’est un livre pour enfants qui offre une vision satirique de l’archéologie et de la vie moderne à la fin des années 1970. Il y a des années, lorsque j’enseignais l’Histoire du monde en 7e année, je m’en servais pour stimuler la discussion sur comment nous savons ce que nous savons (ou pensons savoir) des civilisations anciennes.

  6. Quel genre de lectrice étais-tu enfant? Quels livres et auteurs pour enfants t’ont le plus marquée?

    Je me souviens avoir vraiment aimé les livres de Laura Ingalls Wilder pendant plusieurs années de mon enfance. J’ai adoré les personnages et comment ils ont évolué à travers la série.

  7. Est-ce que tes goûts littéraires ont changé avec le temps?

    Pas tellement depuis l’université. Je suis passée par des phases, comme l’Histoire présidentielle, mais je me concentre généralement sur des livres qui m’aident à apprendre et à grandir en tant que personne.

  8. Quelles sommités travaillant aujourd’hui dans le domaine de l’analyse de l’apprentissage ou des RH admires-tu le plus?

    J’ai un grand respect pour les pionniers comme le Dr Jac Fitz-Enz, et j’apprécie la façon dont les Dr Jack et Patti Phillips ont continué d’élargir la portée de leur méthodologie de retour sur investissement. Dans l’espace des RH et de l’analyse des personnes, je suis entre autres David Green et Trish Uhl.

  9. Qu’est-ce que tu as appris sur toi-même pendant le processus d’écriture de la seconde édition de Learning Analytics?

    J’ai dû affronter ma perfectionniste intérieure. Il y a toujours un grand décalage entre mon monologue intérieur et ce qui semble apparaître sur la page, du moins au début. Mais j’ai appris quand cesser de me torturer moi-même et le manuscrit et à le laisser tranquille, puis à y revenir et à essayer de le lire avec un œil neutre, ou à l’envoyer à mes coauteurs ou à un conseiller de confiance avec un « Je suis coincée – pouvez-vous me donner votre point de vue honnête à ce sujet? ». Maintenant, je peux mieux reconnaître où j’en suis dans le processus créatif et le faire avancer.

  10. Quel est selon toi le plus grand perturbateur à l’horizon pour les organisations RH et A&D?

    Je ne sais pas encore si elles sont déjà « à l’horizon », mais j’espère que les nouvelles normes de rapport sur le capital humain ISO30414 fourniront des conseils indispensables pour attirer les RH et l’A&D sous les projecteurs afin que les contributions liées à la gestion et au développement des talents puissent être reconnues et utilisées pour prévoir la force actuelle de l’entreprise et la performance future de celle-ci. Lorsque je travaillais en financement d’entreprise, j’étais responsable de soumettre les dépenses d’investissement finales à inclure dans le rapport annuel, lequel était utilisé par les analystes pour comparer mon entreprise aux autres et comme un indicateur de la santé de l’entreprise. J’attends avec impatience le jour où les PDG prévoiront diverses mesures du capital humain comme le taux de roulement, la confiance envers les dirigeants et les dépenses de formation annuelles lors des appels d’analystes, et où les analystes les tiendront responsables de ces prévisions. La responsabilisation par rapport à un nombre récapitulatif conduit naturellement à une plus grande attention accordée aux opérations, ce qui perturbera fortement les organisations A&D et RH qui n’ont pas au moins expérimenté la mesure et l’analyse au moment où ces normes commenceront à s’imposer. J’apprécie vraiment le travail que Dave Vance, Jeff Higgins et Amy Armitage font pour sensibiliser le public dans ce domaine.

  11. Qu’espères-tu que les lecteurs de Learning Analytics en retireront?

    J’espère que les lecteurs seront inspirés à agir pour bâtir une culture de la rétroaction et des décisions basées sur les données au sein de leurs organisations, en commençant où ils sont aujourd’hui et en posant les gestes nécessaires pour atteindre l’état qu’ils souhaitent. La première section du livre sera utile à ceux qui essaient de convaincre autrui de la valeur ajoutée des mesures et des analyses, la seconde section sera utile à ceux qui essaient d’entamer les bons processus pour se lancer et la troisième section sera utile à ceux qui ont déjà établi une stratégie et un processus de mesure, mais qui souhaitent les faire évoluer et devenir plus matures. Je crois fortement que l’A&D devrait mener la conversation concernant les analyses RH, et que les principes et techniques du livre sont transférables à la mesure et à la gestion de l’efficacité et de l’impact des autres processus de talent. J’espère donc que plus de voix de l’A&D seront inspirées à faire leur entrée dans l’espace analytique.

 

Lisez la première et la deuxième partie de cette série.


CorporateEfficacité A&DL'analyse de l'apprentissage

Communiquez avec nous au sujet de cet article.

Restez connecté grâce aux nouvelles et aux aperçus
à propos d'Explorance et de l'industrie de l'évaluation de l'apprentissage