Comment la rétroaction étudiante peut aider les universités à survivre et à prospérer en 2020-2021?

Écrit par John Atherton est directeur général – Europe et Afrique pour Explorance.

Après le succès de notre webinaire du 13 mai intitulé ‘How can we capture the student voice in a time of coronavirus?’, qui a accueilli près de 250 délégués d’établissements d’enseignement supérieur du monde entier, nous avons organisé un webinaire de suivi; « Preparing for our new normal: how can effective student feedback help universities to survive and thrive in the next academic year? » qui aura lieu le 24 juin de 12 h à 13 h BST.

Le sujet du webinaire est approprié compte tenu de la publication du Advance HE Student Academic Experience Survey de l’HEPI la semaine dernière. La COVID-19 et des actions élargies de l’industrie se sont combinées pour priver les étudiants de toute expérience universitaire conventionnelle, un point soulevé fréquemment par les répondants. La couverture médiatique du sondage s’est quant à elle concentrée sur le fait que moins d’étudiants de premier cycle estiment que leur cours est d’un bon ou d’un très bon rapport qualité-prix en raison de la pandémie de coronavirus et des universitaires en grève (39 %, contre 41 % l’année dernière).

L’étude, basée sur un sondage auprès de plus de 10 000 étudiants de premier cycle, a révélé que les étudiants qui ont répondu au sondage après le 16 mars, soit à peu près au moment où l’enseignement en personne a été réduit, avaient une perception moins positive de l’optimisation des ressources que ceux interrogés précédemment. Ce n’est pas une surprise, bien sûr, mais alors que les universités s’orientent vers une approche mixte de l’apprentissage en ligne et en face à face au milieu de la pandémie, la majorité des étudiants (90 %) ont déclaré que seule la technologie « de base » a été utilisée dans leur enseignement.

Certains groupes, comme les étudiants noirs, handicapés et LGBT+, étaient plus susceptibles de rapporter des réponses moins positives au sujet de leur passage à l’université. Moins de la moitié (45 %) des étudiants noirs ont déclaré qu’ils choisiraient à nouveau le même cours et la même université, contre plus de deux étudiants blancs sur trois (68 %), selon l’étude. Cela peut suggérer que davantage pourrait être fait pour écouter et répondre à la voix de ces étudiants. Cependant, comme l’a déclaré la ministre d’État aux Universités Michelle Donelan: « Alors que les universités se préparent pour l’année prochaine, dans ce qui peut être un environnement d’apprentissage différent, il est essentiel qu’elles offrent une éducation de haute qualité à tous les étudiants, quelle que soit leur origine. »

Notre prochain webinaire, ‘Preparing for our new normal: how can effective student feedback help universities to survive and thrive in the next academic year?’, est conçu pour soutenir la réflexion à l’échelle du secteur, et nous avons le plaisir de pouvoir compter sur notre panel d’experts, soit la Dre Harriet Dunbar-Morris, doyenne de l’enseignement et de l’apprentissage à l’Université de Portsmouth, la Dre Joanna Hendy, directrice de l’amélioration de l’apprentissage à l’Université métropolitaine de Cardiff, et le professeur Michael Wilson, recteur de l’Université Zayed aux ÉAU.

Alors que certaines universités se sont déjà engagées à donner des cours en ligne uniquement pour 2020-2021 et que d’autres préconisent des approches mixtes de l’enseignement et de l’apprentissage, les établissements d’enseignement supérieur réfléchissent à leurs réponses à la COVID-19 et élaborent des plans pour la prochaine année universitaire. Pour beaucoup, le passage de la transition d’urgence à l’apprentissage en ligne au développement de programmes en ligne pleinement établis pose des défis évidents en termes d’engagement et de satisfaction des étudiants. Les établissements doivent garantir la qualité de l’offre et celle-ci doit continuellement être orientée par la voix des étudiants. La manière dont cette dernière sera captée au cours de la prochaine année scolaire sera cruciale, en particulier compte tenu de la probabilité d’une diminution du temps en personne. Il est donc important de comprendre comment les principaux professionnels de l’enseignement supérieur se préparent à relever ce défi et de discuter des bonnes pratiques.

Pendant notre séance d’une heure, nous explorerons les sujets suivants :

  • Est-ce que l’évaluation étudiante est encore aussi importante, et à quoi ressemble-t-elle dans le cadre de la « nouvelle normalité »?
  • De quelle façon les universités développent-elles leurs mécanismes de rétroaction étudiante pour refléter ce à quoi ressemblera réellement la prochaine année universitaire?
  • Quelles sont les possibilités nouvelles et émergentes pour recueillir les commentaires des étudiants?
  • Est-il possible d’impliquer les groupes désintéressés et ceux traditionnellement plus difficiles à atteindre?
  • Comment les équipes universitaires et professionnelles sont-elles soutenues pour mettre en œuvre ce programme?

 

Pour rejoindre notre webinaire (c’est gratuit), rendez-vous simplement sur https://explorance.com/webinar/how-can-effective-student-feedback-help-universities-to-survive-and-thrive-in-the-next-academic-year/.

 

Vous pouvez également lire les perspectives de nos panélistes experts du webinaire « How can we capture the student voice in a time of coronavirus? » ici:

COVID-19 : « Nous avons continué d’utiliser divers mécanismes à notre portée afin de capter la perspective des étudiants, le tout avec une culture et une raison d’être en tant que fournisseur d’enseignement supérieur où les étudiants ont une voix »

COVID-19 : « Alors que nous devons écouter la voix des étudiants pendant ces périodes d’urgence, nous ne pouvons pas perdre de vue la nécessité de continuer à le faire alors que nous progressons lentement vers le retour à la normalité»

COVID-19 : « Nous voulons nous assurer de développer nos mécanismes de rétroaction afin qu’ils reflètent ce à quoi la nouvelle année académique devrait ressembler pour nos étudiants »

COVID-19 : « Nous sommes entrés dans cette période dans une position de travail d’équipe et de confiance, où nous avions des systèmes en place pour nous assurer que les étudiants étaient confiants de communiquer avec nous. »

COVID-19 : « Une prochaine étape clé sera la réflexion, l’évaluation et la rétroaction pour une planification éclairée »


BlueCOVID-19Enseignement supérieurL'analyses de parcours étudiant

Vous voulez en découvrir davantage sur Blue?

Restez connecté grâce aux nouvelles et aux aperçus
à propos d'Explorance et de l'industrie de l'évaluation de l'apprentissage